May 12, 2022
Abidjan, Ivory Coast

Pour la version française, voici.


Annie Duflo
 

Côte D’Ivoire's Directorate General of Employment (DGE) now has an Embedded Evidence Lab to institutionalize the development and implementation of employment policies using evidence. The official launch of the activities of this Lab took place on May 12, 2022, in Abidjan, in the presence of the Chief of Staff of the Minister of Employment and Social Protection, Dr. Jean-Jacques Kanga, representing the Minister; Annie Duflo, Executive Director of IPA; the Director General of Employment, Franck Dogoh; and the stakeholders from the employment sector (public administrations, technical and financial partners, the private sector, and trade unions).

The implementation of this Embedded Evidence Lab is the result of a collaboration between IPA and the Directorate General of Employment (DGE) since 2015. This collaboration started with several evidence-generation and use initiatives, before being formalized in 2020 by the signing of a Memorandum of Understanding that kicked off the process of creating the Embedded Evidence Lab at the DGE. The Lab, composed of IPA staff working with the DGE, aims to support the development of effective public policies and programs for job creation by generating and using evidence to inform decisions. This will be done through capacity building on effective monitoring and learning tools and systems (diagnosis of the monitoring-evaluation system and mapping of existing data, organization of capacity transfer workshops, development/review of monitoring plans for key programs), including ongoing technical assistance in the use of evidence for effective employment policies.

In her remarks, Duflo emphasized the importance of the co-creation of the DGE Lab for IPA and for the employment sector in Côte d’Ivoire. "Our vision, through this Embedded Evidence Lab, is to contribute to meeting the challenges of job creation, quality, inclusiveness, and sustainability in Côte d’Ivoire. We are hopeful that the continued commitment of all stakeholders since the beginning of the process will enable us to achieve this shared vision for employment," she added.

Dr. Kanga expressed delight that this Embedded Evidence Lab has been developed in Côte d’Ivoire like other Labs set up by IPA in other countries such as Zambia, Ghana, Rwanda, Colombia, Mexico, and Peru. He believes that the creation of this Lab is "a real opportunity" for the country because, from now on, "in-depth analyses will be made to better understand the labor market" and "facilitate decision-making in the fight against poverty and unemployment”.

In his 2011 Employment Policy Declaration, the President of the Republic of Côte d’Ivoire expressed his desire to overcome the lack of information on employment, through a structural reform of the Labor Market Information System (LMIS), in order to build reasonable responses to unemployment challenges. The LMIS is part of Côte d’Ivoire’s ambition to structurally transform its economy in order to create wealth and jobs for the greatest number of people, by 2030. In his remarks, Dogoh emphasized the link between the DGE Embedded Evidence Lab and the employment vision of Côte d’Ivoire: "the Directorate General of Employment is committed to leveraging this important tool that is the Job Lab, to strengthen its capacity in terms of observation of the labor market, and expresses the wish of a mobilization of all stakeholders to strengthen our information system on the labor market."

The project to create the Embedded Evidence Lab within the DGE is financed by the Fund for Innovation in Development (FID) until fall 2023. The FID aims to support innovations in the fight against poverty and inequality in the world.


La Direction Générale de l’Emploi (DGE) dispose désormais d’un Laboratoire Intégré pour l’Emploi pour institutionnaliser la formulation et la mise en œuvre des politiques de l’emploi en utilisant des données probantes. Le lancement officiel des activités dudit Laboratoire a eu lieu le jeudi 12 mai 2022, à Abidjan, en présence du Directeur de Cabinet du Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Dr. Jean-Jacques Kanga, représentant le Ministre; de Annie Duflo, Directrice Exécutive d’IPA; du Directeur Général de l’Emploi, Monsieur Franck Dogoh, des acteurs du secteur de l’emploi(administrations publiques, partenaires techniques et financiers, secteur privé et syndicats).

La mise en place du Laboratoire Intégré pour l’Emploi est le fruit d’une collaboration entre IPA et la Direction Générale de l’Emploi (DGE) depuis 2015. Cette coopération s’est matérialisée par plusieurs initiatives de création et d’utilisation des données probantes, avant d’être formalisée par la signature d’un protocole d’accord en 2020 qui a enclenché le processus de la mise en place du Laboratoire.

Le but du Laboratoire Intégré pour l’Emploi, composé d’une équipe d’IPA, travaillant aux côtés de la DGE, est d’appuyer la formulation de politiques publiques et de programmes efficaces en faveur de la création de l’emploi en générant et en utilisant des données probantes qui puissent guider la prise de décision. Pour ce faire, il s’agira de renforcer les capacités de la DGE sur les outils et les systèmes de suivi et d'apprentissage efficaces (diagnostic du système de suivi-évaluation et cartographie des données existantes, organisation d’ateliers de renforcement des capacités, élaboration/révision de plans de suivi des programmes clés) et d’apporter une assistance technique permanente dans l’utilisation des données pour la formulation et la mise en œuvre efficace des politiques publiques innovantes en faveur de l’emploi.

Dans son allocution, Duflo a insisté sur l’importance de la co-création du Laboratoire Intégré pour l’Emploi pour IPA et pour l’Ecosystème de l’emploi en Côte d’Ivoire. « Notre vision, à travers ce Laboratoire, est de contribuer à relever les défis de la création, de la qualité, de l’inclusivité et de la durabilité de l’emploi en Côte d’Ivoire. Nous nourrissons l’espoir que l’engagement continu de l’ensemble des parties prenantes depuis le début du processus, nous permettra de parvenir à cette vision partagée pour le monde de l’emploi », a-t-elle déclaré.

Dr. Kanga, Directeur de Cabinet du Ministre de l’emploi et de la Protection Sociale, a exprimé sa joie pour l’installation de ce Laboratoire en Côte d’Ivoire à l’instar des laboratoires intégrés similaires mis en place par IPA dans d’autres pays tels que, la Zambie, le Ghana, le Rwanda, la Colombie, le Mexique, le Pérou, etc. Pour lui, la mise en place de ce Laboratoire constitue « une véritable opportunité » pour son pays car, dorénavant, « des analyses approfondies seront faites pour permettre une meilleure compréhension du marché de travail » et pour « faciliter la prise de décision dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et le chômage ».

Dans sa Déclaration de Politique d’Emploi en 2011, le Président de la République de Côte d’Ivoire exprimait sa volonté de pallier le déficit d’informations sur l’emploi, à travers une réforme structurelle du Système d’Information sur le Marché du Travail (SIMT), afin de construire des réponses raisonnées aux problématiques de l’emploi et du chômage. Le SIMT s’inscrit dans l’ambition de la Côte d’Ivoire d’être un pays émergent à l’horizon 2030, avec comme objectif central la transformation structurelle de son économie, en vue de la création de richesses et d’emplois pour le plus grand nombre. C’est pourquoi, dans son allocution, Dogoh, Directeur Général de l’Emploi, a souligné l’arrimage du Laboratoire Intégré pour l’Emploi à la vision politique de la Côte en matière d’emploi. De ce fait, « La Direction Générale de l’Emploi prend l’engagement de capitaliser sur cet important outil que constitue ce Laboratoire Intégré, pour renforcer ses capacités en matière d’observation du marché du travail, et formule le vœu d’une mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés pour un renforcement de notre système d’information sur le marché du travail.»

Le projet de mise en place du Laboratoire Intégré pour l’Emploi au sein de la DGE est financé par le Fonds d’Innovation pour le Développement (FID) jusqu’en automne 2023. Le FID a pour ambition de soutenir l’innovation au service de la lutte contre la pauvreté et les inégalités dans le monde.